Projet de long métrage documentaire de Nathalie Marcault  

avec l’aide à l’écriture et au développement de la Région Bretagne
avec l’aide au scénario du CNC
avec les soutiens au développement de Ciclic-Région Centre et de la Procirep-Angoa
avec le soutien à l’élaboration du premier long métrage de Ciclic-Région Centre
avec l’aide à la production de la région Bretagne
lauréat de la Résidence d’écriture de Mellionec


 
Un jour, je tombe sur cette phrase qui me saisit : « Je crois qu’il faut avoir des enfants. Ce n’est pas possible de ne pas avoir d’enfants, c’est comme si on ignorait la moitié du monde, au moins ». Je ne suis pas mère et je ne peux plus l’être. L’ironie de l’histoire, c’est que je ne l’ai même pas décidé. En fait, je n’ai jamais réussi à choisir d’avoir ou non un enfant. Mon ambivalence m’a-t-elle fait manquer la moitié du monde ? Au moins ? Est-ce que je suis une moitié de femme ? Au plus ?