Documentaire de Chowra Makaremi  

76 min / documentaire / 2019

Production : Alter Ego

ce film a bénéficié de la bourse « Brouillon d’un Rêve » de la SCAM
avec les soutiens à l’écriture, au développement et au développement renforcé du CNC-FAIA
avec les soutiens au développement de Ciclic-Région Centre et de la Procirep-Angoa
ce film est accueilli en Résidence en Seine-Saint-Denis par Périphérie – Centre de création cinématographique

Ma mère, une opposante à la République islamique d’Iran, est arrêtée en 1981; j’ai sept mois. Emprisonnée, torturée, elle disparait durant l’exécution massive de milliers d’opposants au cours de l’été 1988. En découvrant progressivement ce passé, qui reste tabou en Iran, je me pose la question : comment l’absence des corps emprisonne-t-elle nos mémoires, là où le politique griffe au plus intime? Là où seul l’intime reste en témoignage d’une politique ? J’enquête en dressant la cartographie de ce qui reste, quand l’histoire a effacé les êtres et s’attache à gommer les contours de la disparition.

Sélection en festivals :

États généraux du film documentaire de Lussas – 2019

Festival Jean Rouch – Comité du film ethnographique – 2019

Les Écrans Documentaires– 2019